Parcours

En bref :

  40 ans, marié et père de deux enfants, cadre territorial

  • Vice-président de la communauté de communes Porte de DrômArdèche, en charge de l'économie, du commerce, de l'emploi et du numérique


Mon parcours de cadre territorial et d'élu local ...

Né en 1981, je grandis à Moras-en-Valloire, village médiéval de la Drôme des collines aujourd'hui labellisé « Site Remarquable du Goût » pour son terroir arboricole et sa fameuse poire de la Valloire.

Après un baccalauréat économique et social, je poursuis des études de juriste à l’Université Pierre Mendès-France - Grenoble II.   
Très tôt attiré par l’action publique locale, je me spécialise en droit public et en droit des collectivités territoriales
Chaque été, travaux agricoles et cueillette des fruits rythment ma jeunesse. Bien plus qu’un moyen de financer mes études, c'est une excellente école de vie.
 
En 2001, alors âgé de 20 ans et étudiant en licence, je suis élu pour la première fois au conseil municipal de Moras-en-Valloire.

Parallèlement à ma maîtrise en droit public, je me présente au concours d’attaché territorial en 2002. Lauréat, j'effectue ma formation initiale à l’Ecole Nationale d’Application des Cadres Territoriaux de Montpellier.

D’abord responsable d’un service, j'occupe en quelques années les fonctions de directeur financier puis de directeur général des services dans des collectivités iséroises.
Par ailleurs intervenant auprès du Centre National de la Fonction Publique Territoriale et de centres de gestion lors de jury de concours administratifs, je suis lauréat de l'examen professionnel d'attaché principal en 2010.

Je mène parallèlement mon mandat local dans la Drôme.

Lors des élections municipales de mars 2008, je conduis une liste sur la commune de Moras-en-Valloire.  

Élu dès le premier tour de scrutin, je deviens un des plus jeunes maires de la Drôme et délégué au conseil d’administration de l’Association des Maires du département.

Je suis également vice-président de la communauté de communes Rhône Valloire, puis de la communauté de communes Porte de DrômArdèche qui lui succède, désormais en charge de l’économie, du commerce, de l'emploi et du numérique.

Je suis de nouveau réélu avec toute mon équipe municipale en 2014 et en 2020.

... engagé pour la ruralité ...
 
Militant socialiste, j'intègre l’équipe drômoise candidate aux élections régionales de 2010. Ma candidature marque une volonté de renouvellement et une confiance envers la jeunesse.

Le 21 mars 2010, je suis élu conseiller régional Rhône-Alpes
 
Conformément à mon engagement, je choisis alors de suspendre mon activité professionnelle pour me consacrer exclusivement à mes fonctions électives. 
 
Les conseillers régionaux me désignent Vice-président de la commission finances et organisation générale. Je m'investis aussi particulièrement sur les questions aménagement du territoire et de développement numérique durant ce premier mandat régional.

En décembre 2015, je suis réélu conseiller régional de la nouvelle Région Auvergne-Rhône-Alpes et ce jusqu'en juillet 2021.
Appartenant désormais à l’opposition et non plus à la majorité, j'entends toutefois rester un élu utile à notre Région et à la Drôme, au-delà des considérations partisanes, avec le souci d'un service public régional de qualité et de la proximité avec nos concitoyens

Je choisis de travailler au sein des commissions régionales "finances et administration générale", "numérique" et "agriculture et ruralité".

La ruralité chevillée au corps, j’ai toujours été convaincu que la commune est la République du quotidien, que les maires sont les piliers de notre démocratie, les premiers maillons de la solidarité et de la proximité. 

Mes pairs m'élisent Président de l'Association des Maires Ruraux de la Drôme en 2014 et me renouvellent leur confiance en 2020.


... investi pour nos territoires

Ne ménageant pas mes efforts au service des territoires, je conçois l’engagement public comme un honneur exigeant mais passionnant. 

Servir l’intérêt général, préparer l’avenir, améliorer le quotidien des habitants sont pour moi des objectifs qui ne peuvent souffrir aucun relâchement. 
 
Défenseur des valeurs républicaines et des libertés publiques, amoureux de la ruralité, je suis convaincu de la nécessité d’un service public fort pour une société plus juste et solidaire. 
Il ne peut y avoir deux France : celles des métropoles qui concentrent les efforts et celles des campagnes, toujours aimées dans les discours mais trop souvent oubliées dans les décisions.
La meilleure des mobilités reste celle dont on n’a pas besoin. Je me battrai toujours pour l’égalité des territoires et nos services publics de proximité car si la France est à la fois urbaine et rurale, elle doit surtout rester vivante dans une République unie.
 
Dialogue et écoute sur le terrain me permettent d’échanger régulièrement avec les familles, les associations, les entreprises et les élus locaux.
A mes yeux, être élu implique une parfaite connaissance de ses dossiers et un ajustement  permanent de son action pour répondre aux besoins exprimés par nos concitoyens.
C’est ainsi que j'essaie de conduire mon action politique, telle la phrase de Jean Jaurès : « aller à l’idéal et comprendre le réel ».

Marié et père de deux enfants, je trouve auprès des miens l’équilibre et l’énergie pour m’investir sans compter dans l'action publique.