jeudi 31 mars 2016

A l'Elysée pour proposer des mesures en faveur des territoires ruraux

Ce jeudi 31 mars, j’étais invité à l'Elysée pour échanger sur les difficultés et attentes du monde rural et soumettre des propositions. Maire de Moras-en-Valloire et Président des maires ruraux de la Drôme, la question de l’avenir de la ruralité me préoccupe en effet particulièrement. 
 
Le Président de la République, en déplacement à Washington pour le Sommet sur la Sécurité Nucléaire, avait chargé son proche conseiller Bernard Poignant de m’accueillir et de prendre note de mes suggestions. 

Pendant près de trois heures, j’ai pu évoquer de nombreuses préoccupations, telles les hôpitaux de proximité et l'offre de santé en zone rurale, l'éducation et les activités périscolaires, la couverture en fibre optique des territoires ruraux, la situation des agriculteurs et des éleveurs en particulier, les dotations de l'Etat aux communes rurales ou l'avenir du couple commune/intercommunalité…

Convaincu des atouts et des solutions innovantes que peuvent proposer les territoires ruraux en matière économique ou culturelle par exemple, je me suis attaché par des illustrations et expériences déployées dans la Drôme à montrer que la ruralité est un moteur encore insuffisamment exploité pour sortir notre pays de la crise et ancrer le développement durable de tous les territoires. "Faire confiance au bon sens local", voilà ma règle d'or. J’ai donc pris soin de témoigner aussi de "ce qui marche".

Parmi les suggestions effectuées: affecter les jeunes médecins quelques années dans les territoires en souffrance médicale, programmer l'extinction du réseau téléphonique en cuivre pour accélérer la couverture de toute la France en fibre optique et en très haut débit, mettre en relation directe entreprises et demandeurs d'emplois à l'échelle locale de l'intercommunalité, prioriser l'approvisionnement des restaurants scolaires par des produits agricoles locaux, rendre obligatoire un pourcentage du budget consacré à la culture dans chaque commune et résorber les écarts injustifiés de dotations de l'Etat entre les communes rurales et urbaines...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire