lundi 2 février 2015

BUDGET 2015 : Agir aujourd'hui pour le quotidien des Rhônalpins et s'engager pour un avenir solidaire en Rhône-Alpes - Auvergne.

La Région Rhône-Alpes a adopté son budget 2015. Il s’élève à 2,48 milliards d’euros, un montant comparable à celui de 2010, au début de la mandature.

« Le budget 2015 est le dernier du mandat mais c'est le premier d'une nouvelle ère pour Rhône-Alpes. Avec le nouveau périmètre et les prochaines compétences des Régions, 2015 est une année déterminante pour préparer l'avenir et la prochaine union de Rhône-Alpes et de l'Auvergne » a déclaré Jean-Jack QUEYRANNE, Président de la Région Rhône-Alpes.

Trois enjeux majeurs marqueront 2015 : la gestion des Fonds européens dont la Région a désormais la responsabilité depuis ce 1er janvier, le prochain Contrat de Plan Etat/Région 2015 - 2020 et la renégociation de la convention TER avec SNCF.

A périmètre constant, c'est-à-dire en ne tenant pas compte des nouvelles compétences transférées à la Région en matière de formation, ce budget affiche une baisse des dépenses (hors investissements) de 1,2% se chiffrant à 21 M€, en vue d’équilibrer les recettes et les dépenses. Cet effort de maîtrise financière permet de préserver des capacités d’intervention pour l’emploi et la formation, la réussite des lycéens et les trains du quotidien.

« Avec ce budget, nous serons aux côtés des acteurs des territoires et nous saurons faire vivre la formidable diversité de notre région » a poursuivi Jean-Jack QUEYRANNE.
Ce budget est globalement stable pour la 7ème année consécutive malgré des compétences et des responsabilités croissantes » .  
« Ce budget démontre que les dépenses et la dette sont maîtrisées, les grands équilibres préservés et le cap de l'investissement maintenu ».

Parmi les mesures prises :
- un effort partagé avec les partenaires de la Région tout en préservant leurs capacités d’action ; - des mutualisations d'achats (informatique, maintenance, etc.) ;
- la renégociation du tarif du gaz pour le chauffage des lycées ;
- des arbitrages privilégiant les compétences obligatoires de la Région, qui impliquent de ne plus soutenir des projets relevant en premier lieu des responsabilités d’autres collectivités.

Grâce à ces efforts, les dépenses d’intervention, qui s’élèvent à 1,731 milliard d’euros, sont dédiées à 84 % aux fondamentaux de l’action régionale dont les piliers sont la réussite scolaire des lycéens (549 M€), la formation et l’apprentissage (489 M€), les transports régionaux (631 M€) et le développement économique (130 M€).
Dans ses actions pour le développement économique et la transition énergétique, la Région Rhône-Alpes privilégie les aides de fonds d’intervention (sous forme d’avances remboursables) dont l’effet de levier est plus fort que celui des subventions.
Comme les années précédentes, l’investissement est maintenu à un haut niveau. Plus d’un tiers du budget est consacré aux investissements (750 M€), dont 305 M€ provenant de l'autofinancement, un niveau stable par rapport à 2014. Véritable effet de levier en soutien à l’économie locale, cet effort portera sur les priorités de l’action régionale : 85% des investissements sont concentrés sur l’enseignement (travaux dans les lycées), le transport (infrastructures et matériel ferroviaire), l’action économique et l’aménagement du territoire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire