dimanche 13 décembre 2015

2e tour des élections régionales : mes premières réactions.

Chers amis, il est tard mais je vous dois ces quelques mots.
Cette soirée électorale nous appelle collectivement à l’humilité. Je me réjouis d’abord que l’extrême droite ne préside aucune Région ce soir. Plus que jamais, les élus locaux comme nationaux doivent être sur le terrain et à l’écoute de leurs concitoyens, leur expliquer en toute clarté et sincérité ce qu’ils peuvent faire mais aussi ce qu’ils ne peuvent pas faire et pourquoi, leur démontrer que les sirènes du populisme sont une impasse et un danger pour le vivre-ensemble dans la République.
Ce soir, je prends acte du changement de majorité régionale en Auvergne-Rhône-Alpes et je l’accepte, car ne pas le faire serait ne pas respecter le choix des citoyens. 
 
Je reste fier du travail réalisé aux côtés de Jean-Jack QUEYRANNE qui aura été un grand Président de Région, faisant d’elle une collectivité moderne, reconnue, innovante dans bien des domaines.  
Je serai désormais un conseiller régional d’opposition qui saura accompagner les mesures positives de la nouvelle majorité mais combattre ses dérives en cas de régression du service public régional. Je ferai valoir les valeurs humanistes qui guident mon action politique et défendrai les intérêts des Drômois que je représente. 
 
Merci à toutes celles et ceux qui ont accompagné la liste conduite par Jean-Jack QUEYRANNE ces derniers mois. Merci aux Drômois qui nous ont majoritairement fait confiance dans cette élection. Merci à mes Morassiens pour leur soutien sans faille. Votre confiance me touche et m’oblige, j’en serai digne. 
A très vite à vos côtés.
Aurélien Ferlay. 

mercredi 9 décembre 2015

Dimanche 13 décembre : Rassemblons-nous pour notre Région avec Jean-Jack QUEYRANNE



Cher(e)s citoyen(ne)s de la Drôme des collines,

Dimanche 6 décembre, vous avez très nombreux à choisir les listes des forces de gauche, des démocrates et des écologistes. Je vous en remercie chaleureusement.
Ce Dimanche 13 décembre, pour le second tour, je vous invite à vous mobiliser de nouveau pour la liste de rassemblement conduite par Jean-Jack QUEYRANNE. 
J’en appelle à tous ceux qui ne se sont pas déplacés au premier tour, j’en appelle aux républicains sincères pour que demain la Région Auvergne-Rhône-Alpes soit toujours au service d’un projet humaniste et de nos territoires ruraux.

Les candidats de droite et d’extrême droite développent malheureusement des idées de plus en plus poreuses : armement des élus tels des shérifs, portiques dans les lycées (comme si l’on pouvait faire passer des centaines de lycéens en quelques minutes sous des portiques à chaque début de cours…) tout en coupant les budgets de la culture, des associations ou en fermant 19 casernes de pompiers en ce moment dans la Drôme !
Ils mentent en accusant la majorité de Jean-Jack QUEYRANNE d’avoir augmenté des impôts que nous n’avons pas ! Je n’ai jamais voté la moindre hausse fiscale à la Région. Regardez vos feuilles d’impôts, vous ne trouverez pas de colonne « Région ». Les recettes que nous percevons (essentiellement la CVAE) sont fixées nationalement.
La République et ses valeurs de « vivre-ensemble » sont trop belles pour céder si facilement au commerce de la peur et à la démagogie.

L’enjeu de cette élection est d’abord et avant tout régional. 
En renouvelant votre confiance à Jean-Jack QUEYRANNE :
-  c’est l’assurance de choisir des conseillers régionaux de proximité qui soutiennent nos projets locaux tels la rénovation de nos lycées, de nos gares, de nos communes … qui soutiendront demain la création de nouvelles maisons de santé, le déploiement de la fibre optique, des transports scolaires gratuits, le développement de l’apprentissage et de nos entreprises…
-  C’est l’assurance d’un Président qui se consacrera à temps plein à sa mission et ne cherchera pas un tremplin pour d’autres ambitions nationales.
-  C’est l’assurance de mettre l’humain au cœur de nos préoccupations pour améliorer sans cesse les services rendus à nos concitoyens.

Je compte sur vous dimanche,
Avec ma fidélité et mon dévouement.
Votre conseiller régional,
candidat avec Jean-Jack QUEYRANNE,
Aurélien FERLAY

Lire aussi:

jeudi 26 novembre 2015

REGIONALES : débat du premier tour en Auvergne-Rhône-Alpes

Plusieurs têtes de listes aux élections régionales en Auvergne-Rhône-Alpes participaient ce 25 novembre au débat du premier tour dans les studios de France Bleu Saint-Etienne-Loire. Jean-Jack QUEYRANNE, Président sortant et candidat était présent pour la liste "Nous, c'est la Région !"

lundi 23 novembre 2015

« Je m’adresse à vous, citoyens d’Auvergne et de Rhône-Alpes » Lettre de Jean-Jack QUEYRANNE - 23 novembre 2015

"Je m’adresse à vous, citoyens d’Auvergne et de Rhône-Alpes.
Après ces jours de deuil national que nous avons partagés avec émotion, vous êtes appelés à voter pour les élections régionales des 6 et 13 décembre prochains. La folie meurtrière qui a endeuillé notre pays, change forcément l’état d’esprit de ce premier rendez-vous démocratique. Nous l’abordons dans le souci de la sécurité intérieure, de la cohésion nationale et de l’indispensable solidarité citoyenne pour faire face à la barbarie. 

Il est essentiel de maintenir ce scrutin. Nos agresseurs veulent détruire ce qui fait la grandeur de la France et ce qui en fait le socle depuis la Révolution : la démocratie. Voter, qui en est un des plus beaux symboles, prend ici le sens de notre résistance à la terreur. Voter, c’est leur dire que nous sommes libres, libres d’aller et venir, libres de boire un verre à la terrasse de cafés, libres d’assister à une rencontre sportive, libres d’aimer la musique.
Voter, c’est leur dire que nous croyons en la République et en ses principes.

J’aborde ces jours, certes avec le cœur lourd, mais avec la volonté de ne rien céder aux fanatismes, parce que je crois en notre modèle de société, acquis si chèrement et que je veux défendre.

L’heure n’est pas aux polémiques politiciennes. Le dialogue et la confrontation d’idées demeurent bien sûr d’actualité. Mais toute exploitation de la situation pour introduire des idées contraires à l’esprit de la République n’a pas sa place aujourd’hui. Notre pays est en état de guerre. Le Président de la République et le Gouvernement font preuve d’une détermination et d’une dignité sans faille. Notre devoir est de faire corps avec les autorités qui nous représentent et qui nous protègent.

Pour répondre au calendrier officiel, nos documents ont été imprimés avant les attentats du 13 novembre. Ils déclinent nos engagements pour améliorer la vie quotidienne et pour faire réussir notre nouvelle grande Région. Ils témoignent de notre sincérité à relever les défis de la vie dans une société apaisée.

Si vous nous accordez votre confiance, je mettrai à votre service toute l’expérience que j’ai acquise au fil des années grâce aux responsabilités que j’ai exercées.
Je serai avec vous à temps plein, fermement engagé à défendre nos valeurs républicaines. Notre Région refuse les excès, rejette les extrêmes. Elle a toujours su relever de grands défis. Notre capacité à résister dépend de la vitalité de nos institutions, de l’exemplarité de ses élus, de leur sens de la mesure et de leur sang-froid.

Je serai fidèle à l’humanisme social qui imprègne notre Région et à la laïcité qui nous permet de vivre ensemble. Avec votre confiance je vous propose de bâtir cette grande Région Auvergne-Rhône-Alpes qui sera notre bien commun."

Jean-Jack QUEYRANNE
Président de la Région Rhône-Alpes
Tête de liste "Nous, c'est la Région"

Lire aussi :

Twitter : @nousclaregion26
facebook : /nousclaregion26

lundi 16 novembre 2015

Attentats parisiens du 13 novembre - messages aux Morassiens


Le 15 novembre 2015 :
"Dans le cadre du deuil national décrété par le Président de la République et en hommage aux victimes des attentats de ce 13 novembre, une minute de silence et de recueillement sera observée :  
Lundi 16 novembre à 11h30 dans la cour de l’école.
(en présence de l’équipe enseignante et des enfants, du personnel communal et des élus).

J’invite les Morassiens disponibles à se joindre à nous, par leur présence ou par leurs pensées, en cessant un instant leurs activités."
Le Maire, 
Aurélien FERLAY
 
Le 14 novembre 2015 :
"L’état d’urgence recommande pour le moment d’éviter les rassemblements publics.
Je vous invite cependant à allumer quelques bougies devant chez vous ce soir en mémoire des victimes de ces lâches attentats. Je le ferai moi-même devant la mairie de Moras-en-Valloire et nos drapeaux mis en berne.
Ne cédons ni aux peurs ni aux excès, c’est ce qu’attendent les ennemis de la démocratie. Faisons preuve de sang-froid et de détermination à préserver notre vivre-ensemble, au nom des si belles valeurs de notre République, infiniment plus fortes que l’obscurantisme et la barbarie."
Le Maire,
Aurélien FERLAY

lundi 29 juin 2015

Compte administratif 2014 : sérieux budgétaire et investissements pour l'avenir des Rhônalpins

https://drive.google.com/file/d/0B-vIrdE4-ILHTUdaT3FuQnpqT1k/view?usp=sharing
Retrouver ici le texte de mon intervention en assemblée plénière régionale ce 29 juin 2015 pour défendre le compte administratif de la Région Rhône-Alpes.
 
La situation financière de Rhône-Alpes est saine, nous pouvons en être fiers. Sans austérité ni fuite en avant, nous avons optimisé nos moyens pour investir sur l'avenir. 
Demain en Rhône-Alpes-Auvergne, nous pourrons construire une nouvelle Région plus forte, plus juste et encore plus proche de nos concitoyens. Nous voulons une Région efficace et non une Région qui s'efface...


Compte administratif 2014  - Aurélien FERLAY 

jeudi 18 juin 2015

Non à la fermeture des Urgences de nuit à St Vallier cet été

Voici le texte de la motion votée unanimement par les élus des 35 communes de la communauté de communes Porte de DrômArdèche et adressée à l'Agence Régionale de Santé.
 
"Nous venons d’apprendre avec stupeur l’annonce par le directeur des Hôpitaux Drôme Nord (HDN) de la fermeture du service d’urgences du site de Saint-Vallier du 20 juillet au 24 août entre 18h30 et 8h30, ainsi que celle de l’Unité d’hospitalisation à courte durée (UHCD).

Nous dénonçons cette décision prise unilatéralement par le directeur des HDN, sans concertation aucune. Ni le personnel de l’hôpital, ni la Commission médicale d'établissement (CME), ni les représentants syndicaux, ni les élus du territoire, n’ont été associés à cette initiative. Par ailleurs, cette proposition n’a tout simplement pas été évoquée lors du dernier Conseil de surveillance.

Nous dénonçons fermement cette réorganisation qui, dans un contexte déjà difficile, ne peut que renforcer la fragilité de la situation des HDN.
Nous nous interrogeons sur les conséquences à très court terme que cette décision pourrait entraîner et son impact en termes médicaux (transferts, mutations, suivi des patients hospitalisés notamment.

Nous tenons à rappeler que lors de la fusion des hôpitaux de Romans et de Saint-Vallier, l’engagement avait été pris de maintenir les urgences sur les 2 sites. La fermeture estivale de ce service essentiel est une remise en cause de cet engagement dont il est à craindre qu’elle ne préfigure une fermeture définitive à court terme.

Il nous semble complètement aberrant de réorganiser de telle sorte le service d’urgences alors même que d’autres solutions peuvent être mises en œuvre (recours intérim, réorganisation interne…).
Cette décision, qui s’ajoute à la volonté de ne pas transférer la Clinique Saint Charles de Roussillon à Salaise-sur Sanne, contribue encore un peu plus à désorganiser le territoire en termes de santé.

Notre préoccupation est de maintenir un service de santé de proximité et de qualité pour tous les habitants du nord de notre département.
La sécurité de nos concitoyens n’est pas un jeu et ne doit pas être traitée avec tant de légèreté.
Nous sollicitons donc un rendez-vous avec la directrice de l’ARS et interpellons également la Ministre de la Santé sur cette question.

Dans ce contexte, le Conseil communautaire de Porte de DrômArdèche :

- exprime son désaccord face au choix de fermer les urgences du site de Saint-Vallier la nuit entre le 20 juillet et le 24 août et ses plus vives inquiétudes vis-à-vis des conséquences induites par cette décision,
- sollicite un rendez-vous avec la Directrice de l’ARS et interpelle la Ministre de la Santé sur cette question."