lundi 18 août 2014

Moras équipée d'un accès internet Wifi public et gratuit.

Moras-en-Valloire est désormais connectée au réseau Wifi CIGALE.

La commune a effet adhéré à la solution de hotspot Wifi public créée par le Pôle Numérique de la Drôme pour vous proposer ce service GRATUITEMENT.

Morassien ou visiteur de passage dans notre bourg médiéval, connectez-vous facilement à internet avec votre smartphone, votre tablette ou votre ordinateur portable.

Ce service est accessible à la bibliothèque communale et ses abords extérieurs dans la Rue des Terreaux, en plein cœur du village.

Avec CIGALE, l’internet avec reconnexion automatique devient facile d’accès. Finies les multiples inscriptions à chaque usage, dans chaque nouveau lieu fréquenté... 

Vous renseignez une seule fois votre adresse email, vous acceptez les conditions d’utilisation et c’est tout !
 

Lors du passage à proximité de n’importe quel établissement équipé de CIGALE, surfez automatiquement et gratuitement sur le wifi CIGALE. 

Les adresses mails des utilisateurs sont utilisées uniquement pour gérer le service, elles ne sont pas utilisées à des fins de prospection commerciale. 

Retrouvez des hotspots CIGALE dans toute la Drôme sur de nombreux sites touristiques, restaurants, cafés, gîtes, chambres d’hôtes, hôtels, offices de tourisme, lieux publics ou entreprises...

vendredi 1 août 2014

100 ans après, le tocsin a de nouveau sonné à Moras-en-Valloire

Il y a cent ans, le 1er août 1914 vers 16h, tous les clochers de France sonnaient le tocsin et les Français découvraient sur la porte des mairies l'ordre de "mobilisation générale" invitant trois millions de réservistes à rejoindre les soldats en service actif.
Deux jours après, l'Allemagne déclarait la guerre à la France et débutait le premier conflit mondial, au cours duquel 8,5 millions de Français seront mobilisés de 1914 à 1918.

A l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale, toutes les communes de France étaient à nouveau invitées à faire sonner le tocsin, mobilisant cette fois nos esprits et nos mémoires pour la paix.
Se souvenir ensemble, c'est arracher à l'oubli les leçons du passé et construire l'avenir.

Ce 1er août 2014 à 16h, au son du tocsin, les Morassiens attentifs ont pu arrêter leurs activités quelques minutes pour penser aux combattants et populations civiles d’antan, à ce qu’elles ont pu endurer.

La paix et la liberté ne sont pas une situation acquise mais une conquête fragile. 

Préservons-là avec détermination. Rappelons sans cesse l’exigence de l’universelle dignité humaine.