dimanche 11 mars 2012

Moras récompensée par la Société de Sauvegarde des Monuments Anciens de la Drôme

Samedi 10 mars, Pierre Valette, Président de la Société de Sauvegarde des Monuments Anciens de la Drôme était en visite à Moras-en-Valloire. Il était accompagné de Maurice Thomas, délégué local de la société de sauvegarde et de plusieurs membres de leur conseil d’administration. Caroline Fanget, Présidente de l’association locale « Moras en Valeur » et plusieurs bénévoles étaient également présents.
Les deux associations soucieuses de valoriser le patrimoine venaient remettre au conseil municipal de Moras-en-Valloire une participation financière aux récents travaux de restauration du porche d’entrée dans la cour de la mairie.
 

En effet, le pilier central de cet ancien porche, au cœur du village, face à l’école, s’était récemment détérioré et menaçait de céder.  
Après avoir recueilli les conseils du service territorial d’architecture et du patrimoine et d’une entreprise spécialisée dans la taille de la pierre, des travaux ont été entrepris pour sauver cet édifice et le mettre en valeur.

Ce porche est a fortiori situé en continuité de la « Maison Quarrée », autrefois demeure de Pierre Davity (poète et géographe du XVIIe siècle et militaire au service du roi Henri IV). Cette maison recèle encore de décors animaliers en façades (inscrites à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques) et d’autres trésors comme sa cheminée monumentale et ses escaliers à balustres de style Louis XIV.

Je remerciais évidemment la Société de Sauvegarde de son aide. Celle-ci avait déjà soutenu la commune en 2009 pour la découverte de peintures dans la sacristie de l’église.
Reconnue d’utilité publique depuis 1967, l’association œuvre pour sauvegarder et faire connaitre les monuments mais aussi le patrimoine et les objets d’art non classés dans notre département.

Je remerciais tout autant l’association « Moras en valeur » et sa présidente et ce à plusieurs titres :
- Tout d’abord pour ses conseils et recommandations lors de la préparation des travaux d’aménagement de notre village. C’est ainsi qu’ont été restaurées les calades des portes médiévales « L’inférieure » et « Médiane » ou que des clous au sol marquant le patrimoine disparu ont été positionnés.
-  Un second merci pour le travail rédactionnel réalisé pour actualiser les plaques patrimoniales installées dans le village dans le cadre d’une démarche intercommunale baptisée les « chemins de l’arborescence »
-  Enfin un dernier remerciement pour l’aide matérielle apportée à ce même projet en complément de celle de la société de sauvegarde, grâce aux fonds que l’association s’était engagée à consacrer à un projet d’intérêt public après les festivités du millénaire de la commune en 2009.

Urbain ou rural, grand ou petit, bâti ou non, le patrimoine dans toutes ses composantes mérite d’être protégé. Comme de nombreux villages de la Drôme des collines, Moras a ses trésors et une mémoire collective, parfois cachés au détour d’une rue.
Nous devons les préserver. C’est par nos efforts conjugués que nous pourrons sauvegarder ce patrimoine et le transmettre aux générations futures.

Lire aussi : 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire