vendredi 24 février 2012

"Une vie de chat" nominé aux Oscars !

Publié ce 24 février 2012 sur le blog PS Rhône-Alpes. 

Le film d’animation Une vie de chat produit dans les studios Folimage à Valence et co-produit par Rhône-Alpes Cinéma est nominé aux Oscars. 
A moins de deux jours de la cérémonie, Alain GAGNOL, l’un des deux réalisateurs de ce film d’animation, a bien voulu répondre à nos questions. Nous l’en remercions et croisons les doigts !

Pouvez-vous nous en dire plus sur la genèse et l’histoire de votre film ?

Ma collaboration avec Jean-Loup FELICIOLI a commencé en 1995 avec la réalisation de notre premier court-métrage L’égoïste. Durant les douze années qui ont suivi, nous avons réalisé treize autres courts métrages. Jacques-Rémy GIRERD, notre producteur, nous a ensuite proposé de nous lancer dans l’aventure du long métrage.
Étant auteur de romans noirs chez Gallimard et au Cherche-Midi, j’ai tout de suite eu envie de faire un film policier. Jean-Loup et moi sommes de grands amateurs de littérature policière et de polars au cinéma.

Au départ, nous voulions faire un polar pour adultes mais nous n’avons pas réussi à boucler le budget. Ces difficultés venaient d’un scénario pas totalement abouti et des réticences des diffuseurs à produire un dessin animé pour adultes.

Après cet échec, nous avons évoqué la possibilité de transformer le projet pour en faire un film pour enfants, plus facilement finançable. J’ai alors eu l’idée du chat qui passe d’une maison à l’autre, ce qui nous a permis de partir dans une autre direction. Faire un film noir pour enfants est aussi une démarche originale qui rendait le projet d’autant plus passionnant.

Notre film a trouvé sa forme définitive quand nous avons compris que nous voulions avant tout faire un film pour toute la famille. Le jeune public doit être autant respecté que le public adulte. Il ne s’agit pas de faire des films au rabais ou en diminuant son exigence artistique. Fondamentalement, les enfants et les adultes s’intéressent aux mêmes choses. Ils ont besoin de croire aux personnages, de les aimer, de trembler avec eux et de voir de belles histoires. Ce besoin d’histoires est universel et concerne tous les âges de la vie.

Pour vous, et pour l’ensemble de l’équipe, que représente cette nomination aux Oscars ?

La nomination aux Oscars est une reconnaissance magnifique. C’est tout de même fabuleux de se dire que notre film, fabriqué avec l’aide de toute l’équipe de Folimage, a trouvé sa place à Hollywood. Cela montre aussi l’ouverture d’esprit de ce cinéma américain qu’on dit parfois envahissant. Sur les cinq films en compétition, l’Académie des Oscars a choisi deux films européens, tous les deux dessinés à la main.
Cette nomination montre aussi que des gens de talent travaillent ici. Une vie de chat est une coproduction avec la Belgique, mais la plus grande partie du film a été faite à Valence, avec l’équipe du studio. Cela récompense un savoir-faire qui, sans atteindre la virtuosité et les moyens des grands studios, permet de réaliser des films personnels et singuliers.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire