vendredi 10 février 2012

Le Lyon-Turin sur les rails

Réunis ce 9 février en Assemblée Plénière, les conseillers régionaux ont réaffirmé avec force et détermination leur soutien au projet du Lyon-Turin dans le cadre de l’enquête préalable à la déclaration d’utilité publique des itinéraires d’accès français à la liaison ferroviaire transalpine Lyon-Turin.

D’un point de vue économique, 20 millions de tonnes de fret par an seront transportées par le train à l’ouverture du tunnel de base. La capacité maximum pourra être portée à 40 millions de tonnes quand tous les équipements seront terminés.
 
Ce projet ferroviaire à dimension européenne sera un atout majeur pour le développement de notre région. Réduisant les temps de voyage de 20 minutes entre Lyon et Chambéry et jusqu’à 40 minutes entre Lyon et Annecy, cette infrastructure du XXIème siècle sera un pilier du report modal.

Au-delà de l’amélioration de la qualité du transport voyageur, c’est bel et bien une ambition économique et écologique qui sera mise sur les rails. Ainsi, entre 700 000 et 1 million de camions se reporteront sur cette ligne, réduisant d’autant le nombre de véhicules sur nos routes. Les émissions de polluants atmosphériques s’en trouveront diminuées d’autant, permettant ainsi la réduction des risques sanitaires et climatiques au fret routier.

En soutenant, dans la continuité de nos engagements ce projet d’avenir, et malgré l’abstention du groupe Europe Ecologie-Les Verts, les élus du groupe socialiste entendent faire de cette liaison Lyon-Turin un succès économique et écologique.

Lire aussi :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire