mercredi 11 janvier 2012

Visite de terroir en Valloire

Ce 11 janvier, Nathalie Nieson, Conseillère régionale, Serge Blache, Président du Syndicat mixte de la Drôme des collines, Freddy Martin-Rosset, Président de la communauté de communes Rhône Valloire et moi-même étions en visite dans les communes de la Valloire. Le territoire vient d’être distingué du titre de « Site Remarquable du Goût » pour son emblématique « poire de la Valloire » mais aussi ses savoir-faire et son patrimoine exceptionnel. Nous étions accueillis par Hervé Miachon et Caroline Fanget, co-présidents de l’Association « SRG - poire de la Valloire » et de nombreux arboriculteurs locaux.
 
Le programme de cette journée débutait à Moras-en-Valloire au sein de l’entreprise « les Vergers de la Valloire » chez Jean-François Vallet et ses fils Arnaud et Jean-Samuel. Nous avons pu visiter leur salle d’emballage récemment agrandie puis nous balader dans les vergers des Ronzières. Une boucle de découverte baptisée « les chemins de l’arborescence » est en cours d’installation, ainsi qu’un petit espace de repos pour les promeneurs localement appelé « la cabane Chosson » du nom de son ancien propriétaire. Nous avons aussi échangé avec tous les arboriculteurs présents des spécificités de cette poire et de ses qualités gustatives dans un terroir authentique. 

Nous nous rendions ensuite sur l’exploitation d’Emmanuel et Christelle Comte à Saint Sorlin-en-Valloire. 
Après le tour de propriété, nous avons découvert leur espace de vente directe pour accueillir les clients : un exemple concret de circuit-court qui permet au consommateur de connaître la provenance du produit et de mesurer le travail de l'agriculteur. 

Restait enfin à apprécier le fruit transformé chez un restaurateur et ce fut chose faite à Epinouze avec un « repas poire » de l’entrée jusqu’au dessert préparé par le maître Jean-Jacques Galliffet.

Par cette visite de terrain, les élus régionaux et de la Drôme des collines souhaitaient échanger avec les acteurs locaux afin de préparer l'avenir après la reconnaissance de ce terroir. 
Les projets sont évidemment multiples et les collectivités seront là pour les accompagner. Cette belle histoire ne fait que commencer pour valoriser des savoir-faire transmis de générations en générations et permettre à de nombreux visiteurs de découvrir la Valloire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire