vendredi 11 novembre 2011

Cérémonie du 11 novembre : se souvenir pour ne pas revivre son histoire...

Ce vendredi 11 novembre, en présence des représentants du monde combattant, des sapeurs pompiers, de la gendarmerie, des enfants de l’école, leurs enseignantes et de la population, le conseil municipal de Moras et moi-même commémorions, comme dans chaque commune de France, l’armistice du 11 novembre 1918 et avec lui la fin de la première guerre mondiale.
Cette commémoration nationale nous permettait aussi d’exprimer la reconnaissance de la Nation à tous ses soldats, notamment à ceux qui ont participé aux opérations extérieures depuis la fin de l’année 2010. 

Après lecture de l’hommage de la Nation aux soldats morts pour la France, je rappelais combien il est important que la jeune génération soit associée à ce devoir de mémoire, afin qu’elle n’oublie jamais qu’un pays en paix n’est pas une situation acquise, mais une conquête précieuse qu’il convient de préserver avec détermination.
Ceux qui ne connaissent pas leur histoire peuvent être condamnés à la revivre.
Aussi, en mémoire des innombrables victimes, souvent très jeunes, des belligérances passées, j’invitais les enfants de l’école à venir déposer la gerbe communale devant le monument.

En souvenir des victimes de la première guerre mondiale mais aussi de tous les conflits du siècle passé et présent, nous rendions hommage à nos enfants morts pour la patrie et à respections ensemble une minute de silence avant d’entonner l’hymne national.

La cérémonie close, le verre de l’amitié nous attendait comme de tradition à la salle des mariages. Je rejoignais ensuite les associations d’anciens combattants de la Valloire qui tenaient leur repas convivial à Lapeyrouse Mornay.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire