mardi 19 mai 2015

Réforme du collège : loin des clichés, une avancée pour tous les élèves

Ah, elle fait parler et couler beaucoup d’encre cette réforme du collège !
C’est un peu comme avec le football où chaque supporter a envie de se prendre pour l’arbitre, les Français que nous sommes sont tentés, avouons-le, de se prendre pour le Ministère parce que nous sommes tous passés par l’école et en avons notre propre expérience.
Alors, n’étant pas moi-même professionnel de l’éducation, je me livrerai pas à une analyse emplie de certitudes sur cette réforme, simplement à quelques réflexions face aux attaques simplistes entendues ici ou là… Personne ne veut d’un collège « au rabais », personne ne veut « niveler par le bas », et tout le monde s’accorde à dire que le collège actuel ne produit pas les résultats attendus pour nos jeunes. Alors que faisons-nous ?

Nous ne sommes plus dans une société essentiellement agricole et industrielle mais dans un pays où les services interconnectés peuplent notre quotidien. La France change, les emplois de demain ne seront plus tous ceux d’hier. Rien ne me choque par conséquent à ce que l’école - et le collège en particulier - évolue, que mes enfants ne connaissent pas l’école que j’ai connu moi-même et encore moins celle de mes parents. Rien ne me parait plus normal.
Lorsque nous nous quittons le milieu scolaire pour entrer dans la vie professionnelle, nous mettons à profit un ensemble de savoirs et de capacités que nous brassons dans l’exercice de notre métier. La vie n’est pas faite de lignes parallèles qui ne se rencontrent jamais, alors pourquoi l’école devrait toujours segmenter les apprentissages par matière sans jamais les entrecroiser ? Qu’y a-t-il de révoltant à vouloir faire travailler de temps en temps des élèves sur un projet qui fasse à la fois appel à du français, de l’histoire, des sciences… C’est bien ce qui les attend plus tard dans leur vie d’adulte ! Alors préparons-les à la vraie vie ! En ce sens, l’interdisciplinarité n’est pas à bannir, au contraire, même si elle doit s’appuyer, et chacun en convient, sur un socle de connaissances de base solides pour être efficace. N’opposons pas les deux par facilité.

Ensuite, chacun s’accorde à dire que les élèves sont tous différents, avec leurs centres d’intérêts, leurs qualités et leurs difficultés, qu’on ne peut pas obtenir les mêmes résultats pour tous avec une unique méthode d’apprentissage. En ce sens, donner un peu d’autonomie aux établissements scolaires, faire confiance aux équipes éducatives en leur offrant un peu de souplesse et de liberté me parait judicieux. C’est elles qui sauront le mieux ce qu’il conviendra d’enseigner - et comment l’enseigner - aux élèves qui seront face à elles. Laisser un volume horaire à leur discrétion pour travailler en groupes plus réduits peut être profitable à chacun : aller plus loin avec des élèves qui apprennent facilement, revenir sur les connaissances mal acquises par le passé avec des élèves plus en difficulté. Ce n’est pas niveler par le bas, c’est simplement s’adapter à l’hétérogénéité des élèves et éviter qu’ils ne décrochent d’une école qui ne leur conviendrait pas, soit parce qu’elle ne leur permet pas de rattraper leur retard, soit parce qu’elle ne leur offre pas la possibilité d’approfondir un domaine qui les passionne.

Chaque jeune doit parvenir au terme de sa scolarité en se disant que l’école de la République lui a été utile et non pas qu’elle l’a obligé à se diriger vers une voie qui n’était pas la sienne. Il doit pouvoir choisir son avenir par son travail et son intérêt pour un secteur professionnel, pas le subir en raison de sa naissance et son milieu social d’origine.
C’est bien cela l’idéal méritocratique républicain auquel il n’est pas insensé de croire. C’est ce qui anime l’actuelle Ministre de l’Éducation Nationale et la raison pour laquelle je la soutiens.

vendredi 17 avril 2015

Moras-en-Valloire - Dénomination et numérotation des voies communales : participez à la réflexion !

illustration dénomination de rueMorassiens, à vos méninges ! Votre Conseil Municipal vous propose un petit exercice de démocratie participative. Prenez part à la réflexion collective pour la dénomination de toutes les rues et voies communales.

Afin de faciliter les recherches d’adresses, les livraisons ou l’intervention des services de secours, la dénomination et la numérotation des voies communales sont devenues une nécessité.
Autant que possible, les noms des quartiers et lieux-dits qui nous sont familiers seront conservés sur les axes principaux. Mais il faudra inévitablement faire preuve d’imagination pour dénommer l’ensemble des voies communales entre chaque intersection et choisir des appellations représentatives du lieu. 

Votre Conseil Municipal souhaite une large concertation avec les associations et les habitants, quartier par quartier.
Votre participation à cette réflexion est donc la bienvenue !

PDF - 580.9 ko
Carte des voies à dénommer zoom centre village
PDF - 919 ko
Carte des voies à dénommer Moras-en-Valloire
Vous pouvez dès maintenant faire vos propositions en consultant les cartes jointes sur lesquelles sont représentées toutes les voies communales à dénommer.






Cliquez ici pour accéder à la carte des voies à dénommer

Retournez vos suggestions (en précisant la couleur et le numéro provisoirement affecté à la voie concernée) : 
  • en utilisant ce formulaire de contact 
  • ou directement par courriel à l’adresse : mairie.moras@wanadoo.fr  
  • Une « boîte à idées » est également à votre disposition en mairie.
Une réunion publique de synthèse des propositions se tiendra à l’automne 2015
Merci de votre participation à ce projet collectif !

jeudi 16 avril 2015

Prochaines "rencontres de quartier" d’avril à juin 2015 à Moras-en-Valloire

Vos élus réitèrent les « rencontres de quartier » initiées depuis 2009 et reconduites à un rythme biennal.
Ces rencontres permettent une proximité sur le terrain et pour beaucoup d’entre vous sont l’occasion de nous faire part de sujets qui vous tiennent à cœur.
D’avril à juin, votre Conseil Municipal se déplace dans toute la commune, attentif à vos remarques et à l’écoute de vos propositions.
Nous souhaitons que ces rencontres permettent d’échanger ensemble des projets en cours ou à venir.
Nous serons présents sur place :
  • Vendredi 17 avril 18h Siberton / La Fabry
  • Samedi 25 avril 10h Les Bises
  • Samedi 16 mai 10h Le village (partie Est jusqu’à la place) / Les Terreaux / Les Ormes / Fond Blanchet / Chemin de la Madone
  • Samedi 23 mai 10h Le village (partie Ouest jusqu’à la place) / Montées de l’église
  • Vendredi 5 juin 18h Moureton / Fortune
  • Vendredi 12 juin 18h Le Val d’Or / Les Ramus / Les Terrasses / Le Bellevue
En cas de mauvais temps, rendez-vous Salle des Mariages de la Mairie.
Si vous êtes indisponible à la date indiquée pour votre quartier, vous pouvez naturellement participer à une autre rencontre.

samedi 11 avril 2015

Inauguration de la Caverne du pont d'Arc : le patrimoine mondial pour tous

C'est avec émotion et fierté que je participais ce 10 avril au réveil d'un chef d'œuvre de 36000 ans...  
Le Président de la République inaugurait en effet la Caverne du Pont d’Arc, espace de restitution de la Grotte Chauvet, premier chef d’oeuvre de l’Humanité.
L’inscription de la grotte Chauvet au patrimoine mondial de l’UNESCO a été la reconnaissance universelle du talent de nos ancêtres. 
Aujourd’hui, une nouvelle page s’écrit avec l’ouverture du plus grand espace de restitution au monde. Ce lieu magnifique sera un pont entre le pariétal et le digital, entre le mondial et le territorial. Il est une promesse de développement du Sud de notre Région.
Rhône-Alpes peut être fière, avec tous ses partenaires, de ce grand projet que nous portons depuis des années.
La Caverne du Pont d'Arc ouvrira au public le 25 avril.




vendredi 27 mars 2015

Elections départementales : Dimanche VOTEZ MASSIVEMENT pour le mouvement !

Dimanche, nous lançons un appel solennel à la mobilisation !
Les électeurs doivent choisir « la Drôme à l'arrêt » ou la « Drôme en mouvement ».
Dimanche, choisissez des élus proches de vous et qui vous disent la vérité.
Choisissez des élus qui agissent vraiment, qui ne se contentent pas de récupérer à leur compte le bilan de la majorité alors qu’ils votent contre tous les budgets et ne soutiennent pas les dossiers du territoire.

Avec nous, pas de mensonge, ni de mauvaise surprise,
notre équipe vous garantit :
- déjà 4 ans sans augmentation des impôts et aucune augmentation le mandat prochain !
- l’association de l’expérience et de la jeunesse
- la défense de toutes les communes du canton, du Nord au Sud et d’Est en Ouest
- l’écoute et l’engagement pour tous, sans esprit partisan
- l’implication sur les dossiers et non pas l’opposition systématique contre tous les budgets et crédits utiles au canton.
- un vrai projet et des investissements en soutien à l’économie et l’emploi local
- une gestion financière solide pour répondre aux solidarités humaines
- la fidélité à des convictions d’exemplarité et de proximité sur le terrain

Nous serons irréprochables et à votre écoute. Rassemblons-nous, mobilisons pour continuer à faire gagner la Drôme. Nous comptons sur vous.
Dimanche VOTEZ MASSIVEMENT pour le mouvement !

Jean-Louis BONNET - Aurélien FERLAY

https://drive.google.com/file/d/0B-vIrdE4-ILHMmhaUzZYOTE1ZW8/view?usp=sharing
https://drive.google.com/file/d/0B-vIrdE4-ILHMmhaUzZYOTE1ZW8/view?usp=sharing

lundi 23 mars 2015

Elections départementales : Réunions publiques 2e tour "La Drôme des collines en mouvement"

Madame, Monsieur, 
Les candidat(e)s de la Majorité départementale vous invitent à leurs deux grandes réunions publiques pour le 2e tour des élections départementales :

Mercredi 25 mars 20h à Saint-Sorlin-en-Valloire
 (salle des fêtes à côté de la mairie) 

Jeudi 26 mars 20h à Saint Donat-sur-l'Herbasse
 (salle rose des sables, zone industrielle)

Dimanche, VOTEZ et FAITES VOTER MASSIVEMENT
pour « La Drôme des collines en mouvement». 
Faites le choix d’une équipe utile pour votre canton 
et efficace pour améliorer votre quotidien.

Jean-Louis BONNET - Aurélien FERLAY

Elections départementales - Dimanche 29 mars : le choix de "La Drôme des collines en mouvement" !

Madame, Monsieur,
Nous remercions chaleureusement tous les électeurs qui nous ont accordé leur confiance dès le premier tour des élections départementales.
Pour un canton et un département qui continuent d’aller de l’avant, choisissez dimanche « La Drôme des collines en mouvement ».

Avec nous, pas de mauvaise surprise, notre équipe vous garantit :
  • 4 ans sans augmentation des impôts et aucune augmentation le mandat prochain !
  • l’association de l’expérience et de la jeunesse
  • la défense de toutes les communes du canton, du Nord au Sud et d’Est en Ouest
  • l’écoute et l’engagement pour tous, sans esprit partisan
  • l’implication sur les dossiers et non pas l’opposition systématique contre tous les budgets et crédits utiles au canton.
  • un vrai projet et des investissements en soutien à l’économie et l’emploi local
  • une gestion financière solide pour répondre aux solidarités humaines
  • la fidélité à des convictions d’exemplarité et de proximité sur le terrain

Dimanche, VOTEZ et FAITES VOTER MASSIVEMENT pour « La Drôme des collines en mouvement».
Faites le choix d’une équipe utile pour votre canton et efficace pour améliorer votre quotidien.

Jean-Louis BONNET, Aurélien FERLAY, 
 Catherine HABRARD et Marylène DECOST 
Candidats du rassemblement de la gauche et des républicains
 
Nos 7 engagements pour la Drôme des collines :

1- Poursuivre l’aide aux communes. Il n’est pas une seule commune de notre canton où la Majorité départementale n’a pas soutenu et financé un projet utile à ses habitants. Ecole, bibliothèque, traversée de village, aménagements urbains, rénovation de patrimoine, construction de logements, modernisation de réseaux… Nous accompagnerons toujours les investissements de nos communes.

2- Un soutien fort à l’agriculture, aux producteurs et éleveurs de la Drôme des collines. Nos produits de qualité, nos savoir-faire, nos ressources forestières doivent être promus et défendus. Avec « Agrilocal », nous voulons que les jeunes consomment nos produits du terroir en restauration scolaire. 
Un accompagnement régulier de nos artisans et nos entreprises, en facilitant leurs projets de développement, en continuant à investir pour soutenir l’économie locale et préserver les emplois non-délocalisables de nos TPE et PME.

3- Le très haut débit et la fibre optique pour tous dans nos communes rurales, pour que nos entreprises, professions libérales, et bien sur les particuliers puissent travailler partout sans fracture numérique. 
Des voiries départementales entretenues et rénovées, parce que la sécurité routière fait partie des préoccupations légitimes de nos concitoyens.

4- Moderniser nos collèges, poursuivre le plan de réussite des collégiens avec des équipements adaptés, des transports scolaires de proximité. Un nouveau gymnase est notamment à l’étude à Saint-Donat-sur-L’herbasse. 

5- Une offre culturelle et sportive de qualité et de proximité, en soutenant particulièrement les associations locales et leurs projets qui font vivre la musique, la lecture publique, l’art, le patrimoine… et de nombreuses pratiques sportives sur l’ensemble de notre territoire.

6- Développer les solidarités humaines après des personnes âgées comme des plus jeunes enfants,  aider à la création des Maisons de Santé sur le territoire, soutenir nos pompiers et rénover nos casernes.

7- L’exemplarité et l’écoute comme règle de conduite : nous serons garants d’un Département qui continuera d’être bien géré, dans lequel un euro dépensé sera un euro utile, sans augmentation des impôts. Nous serons régulièrement à votre écoute et sur le terrain, pour ajuster en permanence notre action à vos besoins.  

« Dimanche 29 mars, pas d’hésitation : Choisissez une Drôme en mouvement plutôt qu’une Drôme à l’arrêt ! Choisissez Jean-Louis BONNET, Catherine HABRARD, Aurélien FERLAY et Marylène DECOST : l’équipe qu’il faut pour la Drôme des collines ! » 
Didier GUILLAUME, Président du Conseil Général de la Drôme, Sénateur
Nathalie NIESON, Députée de la Drôme
Gérard CHAUMONTET et Alain GENTHON, Conseillers généraux
Pierre JOUVET, Président de Porte de DrômArdèche